Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 08:17
Cette maudite confiance en soi par Jean-François Laurent

Nous demandons à nos professeurs de développer la confiance chez les enfants, mais eux-même n'ont pas confiance en eux. Alors, il faudrait que les inspecteurs développent la confiance chez les professeurs... mais eux-mêmes sont pris entre le marteau et l'enclume et n'ont pas confiance en eux.... Et nous pouvons remonter dans la structure de l'Education nationale, jusqu'à son ministre, c'est une cascade de manque de confiance.

Une des mission de notre travail de formateur est vraiment d'injecter de la confiance dans le système, à tous les échelons. Pourquoi l'EN a tant de difficultés à se réformer, à évoluer ? Si elle avait d'avantage conscience de ses forces, de ses ressources, elle hésiterait moins.

Pour nos précoces, juste ce point est encore plus crucial que pour les jeunes standards. Sans confiance en eux, les APIES ne pourront pas développer leur potentiel dans du positif et du "bon" pour eux. Alors, le risque de se refermer, de secouer la structure E.N. la cellule familiale ou leur propre corps avec une mise en danger... devient majeur !

Pratiquons le chaudoudou à profusion !

j'ai observé une classe de troisième il y a peu où la professeure, lancée dans le bain sans aucune formation pédagogique, sans avoir pu observer un nombre significatif de collègues, m'avait demandé de venir collaborer. Quand je lui ai renvoyé du positif (confiance et réalisme oblige), elle fut très surprise ! Elle se trouvait trop gentille alors qu'elle portait un beau regard sur chaque jeune dont certains avaient bien trente centimètres de plus qu'elle. Elle ne se trouvait pas assez sévère alors que les jeunes travaillaient. Elle ne se trouvait pas tout....

Zut, les jeunes bossaient, le climat était doux et propice aux apprentissages. Oui, la pédagogie était un peu trop frontale ! Oui, les exercices pouvaient favoriser l'interaction entre les jeunes, voire plus du conflit socio cognitif ! mais la classe bossait et les jeunes étaient sans cesse encouragés. Nous pourrions choquer, mais nous sentions de l'Amour entre eux,du respect et cela dans les deux sens.

Nous avons dû revoir la représentation qu'avait la jeune professeure de la bonne classe : professeur sévère, jeunes en silence qui exécutent et copient ou recopient du tableau...

Oui, la classe peut faire un peu de bruit, les élèves peuvent échanger entre eux !

Oui, on peut être détendu en classe, même au collège !

Oui, le professeur n'est pas obligé de crier et d'être contre ses élèves !

Oui, les cours peuvent être intéressants !

Allez ! CONFIANCE, on va y arriver !

Jean-François LAURENT

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Suis- Je ?

  • : Le blog de Jean-François LAURENT
  • : Présentation de mes activités de formateur, conférencier et écrivain dans les domaines de l'éducation : enfants intellectuellement précoces, HPI, EIP, APIE, ainsi que tout ce qui touche l'autorité, la violence, le conflit, les règles dans les établissements scolaires. Me retrouver sur le site : www.jeanfrancoislaurent.com
  • Contact

Classe De Cycle 3