Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 19:14

Bonjour,

     Diriger une école dans une logique innovante est risqué. Vous êtes soutenus par les uns, décriés par d'autres, critiqués... Quelquefois, vous doutez, vous vous demandez si vous avez fait les bons choix. Vous pouvez être la cible de ceux qui n’oseront jamais mettre en place, aller sur des voix qui n’ont été que peu empruntées.

    Le projet vécu pendant presque dix ans dans cette école de Lyon a donné lieu à un livre intitulé « Médiations sous le préau » pour le versant autorité, gestion de conflits, rapport aux règles, évaluation, absence de notation, refus de la compétition entre enfants, coopération avec les parents, les éducateurs, accueil d’une soixantaine d’enfants précoces, mise en place de temps scolaires où les parents participaient, ateliers théâtre, arts martiaux, salle de médiation…. Nous sommes allés jusqu’à organiser une conférence sur le temps scolaire avec parents, éducateurs et enfants réunis. Oui, nous sommes allés loin ensemble et cela a dérangé les structures en place, la hiérarchie. Cela a pu être rude, difficile, usant, décourageant, mais tellement riche d’apprentissages pour tous.

      Vous avez également de grandes joies, même 10 ans après. Je viens de recevoir un témoignage très touchant qui illustre mon propos, qui le provoque, par le réseau social facebook d'une maman qui m'écrit ceci : 

 

Objet : ancien directeur de l'école Saint-Louis Saint Bruno??

     Si c'est le cas, je tenais à vous remercier... Il y a 10 ans vous m'avez reçue, écoutée et accepté de prendre en cours d'année dans votre établissement ma fille, cataloguée par ses institutrices "attardée et asociale, et ce à 5 ans!!!

     Vous nous avez fait confiance, soutenues , fait comprendre que toutes les différences (trisomie, précocité, autisme) peuvent se transformer en avantage.......10 ans plus tard ma fille a 15 ans est en première S, épanouie, elle compte de très nombreux amis.....grâce à vous et votre vision de l'enseignement, elle n'a pas été brisée ...un grand merci"

 

     Cela s'appelle un « chaudoudoux », un signe de reconnaissance positif qui vient donner sens à votre action, qui vous donne l'énergie de continuer avec d'autres projets, sur d’autres lieux avec les mêmes valeurs qui vous habitent auprès des enfants.

 

    Madame qui venez de m’écrire, je veux simplement vous dire merci pour me rappeler à l’essentiel : les enfants. Déjà à cette époque, je croyais que tout était possible, qu’il ne fallait pas cataloguer les enfants et toujours porter espoir. Si nous autour de cette enfant nous n’avions pas posé ce regard bienveillant, ce regard d’espoir, comment aurait-elle pu se construire ? Méfions-nous des apparences. Je le vis chaque jour.

 11-05-08_2125.jpg

   Estelle (prénom d’emprunt) est en difficulté scolaire depuis son entrée à l’école maternelle. Elle a été suivie par le réseau d’aide, par des enseignants bienveillants. Il nous manquait le pourquoi elle n’apprenait que peu. La vie nous l’a apporté avec la présence de son papa qui est venu enfin pour la première fois de sa vie dans une école. Il ne sait pas lire, ni écrire et pour rester fidèle (conflit de loyauté), elle s’interdisait inconsciemment d’apprendre. Il est venu deux fois, nous avons verbalisé avec l’enfant cette hypothèse. « Miraculeusement », elle se remet à progresser. Hier, elle a commis seu

lement deux erreurs à une longue dictée, elle progresse à vitesse grand V en lecture alors qu’elle lisait mécaniquement.

    

  Elle aussi fut un magnifique chaudoudoux. Avec sa maman, nous croyons en elle. Simplement, nous lui donnons confiance tous les jours, l’encourageons, adaptons les apprentissages, l’accompagnons sur ce chemin chaotique et complexe. Je me rappelle dire à sa maman l’année dernière : « Nous n’avons pas encore trouvé pourquoi, mais nous allons réussir. Il n’y a pas de raison qu’elle n’apprenne pas, elle doit y arriver, c’est nous qui sommes en difficulté avec elle, pas elle. » Et nous avons, je crois, trouvé.

   

Tout est bon pour qu’elle réussisse. Elle aide des plus petits qu’elle, elle accompagne des plus jeunes sur la voie des apprentissages et elle apprend. Elle renforce son image et croit de plus en plus en elle. Elle lit pour elle. Elle découvre un Monde …. Et donne sens à notre travail.

                                  Jean-François Laurent

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Suis- Je ?

  • : Le blog de Jean-François LAURENT
  • : Présentation de mes activités de formateur, conférencier et écrivain dans les domaines de l'éducation : enfants intellectuellement précoces, HPI, EIP, APIE, ainsi que tout ce qui touche l'autorité, la violence, le conflit, les règles dans les établissements scolaires. Me retrouver sur le site : www.jeanfrancoislaurent.com
  • Contact

Classe De Cycle 3