Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 20:54

Des pratiques éducatives ancestrales


            Je passe dans le couloir ce matin et comme dans toutes les écoles de France, les vitres sont à hauteur d'adulte. Alors, comme je suis curieux je regarde et passe, repasse...

            Une fille de la classe de CM1, une bonne élève bien sage se trouve au tableau alors que la maîtresse s'est absentée. Elle a déjà noté au tableau le prénom de trois turbulents qui vont se faire gronder par la maîtresse à son retour. Et oui, une enfant est chargée de dénoncer ses copains et copines de classe. Moi, j'appelle cela de la délation, pratique d'un autre temps qui a eu son heure de gloire au cours de la 2ème guerre mondiale.

    Que faire ? Réfléchir ensemble aux besoins de chacun
 

         Comme je m'entends bien avec la collègue, je lui demande l'autorisation de prendre sa classe une quinzaine de minutes et rebondir sur la situation. Je ne lui en veux pas. Ce sont des situations qu'on n'étudie pas à l'IUFM. Amlors, ma collègue faisait comme quand elle était peztite et que la directrice allait répondre au téléphone. Elle n'avait pas d'autres outils pour répondre.

               - Nous avons réfléchi à ce que ressentait la petite fille qui était au tableau : mal à l'aise, pas envie de faire punir ses pairs, peur des représailles des enfants dénoncés, ne sachant pas où placer la barre... Bref, elle aurait bien voulu laisser sa place.

               - Nous avons demandé aux trois enfants fichés ce qu'ils ressentaient : un de l'injustice, l'autre s'en moquait, il était habitué, le troisième l'envie de se venger à la récréation.


           - Je leur ai demandé les besoins de la maîtresse quand elle s'absentait quelques instants et en quoi il était important qu'ils soient sages et en quoi cela les protégeait : Disponible pour apprendre (ça, c'est moi qui leur a soufflé), ne pas déranger la classe voisine, ne pas se lever au risque de courir et de se faire mal, rester tranquille pour respecter ses voisins s'ils voulaient faire autrement...

             - Nous avons réfléchi également à ce qu'on pouvait faire de ce temps "libre" : lire un livre, dessiner, revoir ses leçons, chuchoter, finir ses devoirs, faire le travail proposé par la maîtresse...


Confiance et Intelligence


          Je leur proposais de mettre en avant le processus de confiance et d'intelligence plutôt que la peur, la vengeance, la dellation. bien sûr, ce ne sera pas parfait dès la première fois, mais a-t-on maîtrisé l'orthographe à la première séance d'écriture ?  Non ! Alors pas de panique, il s'agit d'un apprentissage qui se place dans la durée et non dans l'immédiateté. Au départ, ce ne sera pas parfait, mais rapidement, les enfants vont comprendre tout l'intérêt de respecter ce nouveau cadre. La maîtresse n'oubliera pas de leur renvoyer une image positive régulièrement. Tout le monde grandira en harmonie, confiance et intelligence. On s'est promis qu'on se reverrait, je les ai chargé de parler de ce savoir faire à la maîtresse.

Gagner en autorité


          Comment ma collègue aurait-elle pu le savoir si jamais personne ne lui avait dit, montré, permis de réfléchir ? Et pourtant, d'un côté, on les monte les uns contre les autres et d'un autre on joue la coopération, l'humanité et je vous garantis que ça marche bien mieux.

     Les équipes qui veulent réfléchir et trouver d'autres solutions sur ce type de pratiques : punitions, lignes, colles, cris... écrivez-moi !
                          
                                       Jean-François
Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Suis- Je ?

  • : Le blog de Jean-François LAURENT
  • : Présentation de mes activités de formateur, conférencier et écrivain dans les domaines de l'éducation : enfants intellectuellement précoces, HPI, EIP, APIE, ainsi que tout ce qui touche l'autorité, la violence, le conflit, les règles dans les établissements scolaires. Me retrouver sur le site : www.jeanfrancoislaurent.com
  • Contact

Classe De Cycle 3