Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 21:21

meaux-1.jpg

 

 

 

flyer-2.png

 

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 10:34

Sans titre

Partager cet article

Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:23

 

affiche-aix-1.png

Partager cet article

Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 10:12

Cela fait longtemps que je souhaitais écrire sur l’humour et ses fonctions chez les personnes APPIES. Si vous lisez bien, j’ai ajouté un deuxième P à APIE, je trouve qu’il manquait l’idée de potentiel …

1837905311 1

Bref, nous retrouvons souvent l’humour comme trait de caractère chez des personnes à haut potentiel intellectuel. Pourquoi ? D’où cela vient-il ? A quoi cela sert-il ?

Mon hypothèse de départ est que les APIEs étant tellement sensibles, l’humour leur permet de se distancier du réel, de mettre une protection pour éviter des blessures inutiles.  « L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire » disait Nietzsche

Certains se moquent d’eux-mêmes pour éviter que d’autres le fassent. "Avoir de l'humour, c'est avant tout savoir rire de soi-même."

Boris Cyrulnic nous explique l’humour très particulie
r des médecins en cas de guerre, attentat, qui se protègent par l’humour. Comment rester en vie alors qu’on côtoie la mort au quotidien.

Je reconnais certains pères comme HPI avec leur humour « so british » en rendez-vous pour leur enfant. « L'amour pour épée, L'humour pour bouclier. »    Bernard Werber

 

Que nous dit le dictionnaire ?

 

Larousse : Forme d'esprit qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ; marque de cet esprit dans un discours, un texte, un dessin, etc. : Raconter ses propres mésaventures avec humour.

Caractère d'une situation, d'un événement qui, bien que comportant un inconvénient, peut prêter à rire : Il n'a pas été sensible à l'humour de la situation.

 

      D’autres définitions glanées ici ou là : L'humour est une notion qui n'est complexe que pour ceux qui n'en ont pas... L'humour est une forme d'esprit qui cherche à mettre en valeur avec drôlerie le caractère ridicule, insolite ou absurde de certains aspects de la réalité

L'humour est un langage, mais aussi un moyen d’expression. Il est porteur de messages. Il joue un rôle essentiel dans l’équilibre de la personne, il libère les tensions et préserve notre santé

C’est donc un excellent moyen de s’exprimer lorsqu’il est impossible de le faire autrement.  « Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer » Beaumarchais

Pour certains éthologues, le rire, constaté chez certaines races de singes, est avant tout le rictus, c'est-à-dire un soulèvement des lèvres afin de montrer les dents ; il pourrait donc être une forme de violence détournée, une inclination à l'agression résumée en une grimace. Vu sous cet angle, l'humour permettrait d'évacuer cette violence, née de la frustration et de la souffrance associées à la fonction cathartique.


      L'humour permet à l'Homme de prendre du recul sur ce qu'il vit, comme le remarque Joseph Klatzmann dans son ouvrage L'Humour juif. 

      Ces citations glanées au fil de mes lectures viennent corroborer mes hypothèses. L’humour prend sa source dans la sensibilité des personnes. L’APPIE ne manque pas de sensibilité, bien au contraire. "L'essence de l'humour est la sensibilité." Samuel Taylor Coleridge.

      L’humour lui permet d’ouvrir des routes pour ses idées noires, ses tourments, comme une piste pour mettre des mots sur ses émotions, les évacuer, les canaliser, les transcender. "L'angoisse n'est pas supportable sans l'humour. C'est le mélange qui fait le plaisir." Ricardo León ou encore Elsa Triolet « L'humour est la politesse du désespoir, heureusement c'est plus drôle."

      L’humour permet une autre lecture du Monde, une autre vision, le mettre en couleur, l’édulcorer. L’APIE trouve souvent le Monde trop difficile pour lui, trop noir. Il a tendance parfois à se retirer du monde par des attitudes d’évitement : écran, fumette, jeux vidéo, lecture ; l’humour lui donne une couleur de la vie : "Là où il n'y a pas d'humour, il y a des camps de concentration." Louis Pauwels.

 

   Pour nos APPIEs, trop d'humour peut donc être un signe de malaise, de souffrance, un indicateur de bonne santé. De l'humour, oui ! Trop d'humour, attention ! La solution, la confiance en soi... et de l'humour !

 

            Jean-François Laurent

 

 

suicidecorse.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour ceux qui ont déroulé le post jusqu'au bout !

 

2778884168_1.jpg

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 09:00

J’avais écrit un article plutôt engagé il y a quelques temps sur la violence du système sur les acteurs eux-mêmes et que chacune des « strates » reportait sur celle du dessous les violences vécues avec celle du dessus, quel que soit le niveau où on se situe dans l’Education Nationale. J’avais interrogé les anciens Inspecteurs d’académie devenus DASEN (directeurs académiques des services de l’éducation nationale) qui n’avaient pas osé se prononcer, des IEN (Inspecteurs de l’Education nationale,) des directeurs proviseurs, des enseignants, des enfants… Pour moi, du ministre de l’Education jusqu’à l’élève, une cascade de violence existait et je n’étais pas étonné qu’arrivé aux utilisateurs du système, les jeunes, ceux-ci développent une certaine violence vis-à-vis des professeurs ou de leurs pairs, récoltant la violence transmise par le système.

Je m’étais révolté contre l’attitude de l’IEN vis-à-vis de ma jeune collègue enseignante qu’elle avait humiliée, découragée… Bref, une attitude que je trouvais très violente et qui n’était que le reflet de la cascade de la violence scolaire dans son ensemble.

J’avais également relevé avec amertume que lors de ma démission, j’aurais juste aimé un petit mot de remerciement du DASEN ou de l’IEN et non une circulaire froide et administrative. Où était la place de l’Humain ? D’où ma forte critique de la hiérarchie. Je pensais que cela n'existait pas, que c'était ainsi, fataliste.

MAIS j’avais oublié un paramètre important : le facteur humain. Le système est composé d’Hommes et de Femmes et c’est une dimension que j’avais occultée. Le système, c’est nous et nous pouvons l’humaniser, j’en ai pour illustration un exemple vécu il y a peu sur une circonscription aux environs de Paris, à Meaux pour être plus précis.

Au cours d’un repas dans un cadre très agréable, je discute de violence scolaire avec un IEN (Gilles) alors que c’est le sujet de la conférence que je tiendrai le lendemain auprès de tous les professeurs d’école de la ville. 

2013-01-31-09.05.14.jpg

Je le questionne sur la cascade de violence scolaire et il me confirme que le système peut être très violent, y compris auprès des DASEN qui ont pu être mutés sur décision politique ou vivant des pressions très fortes. Oui également sur les IEN. Bref, il confirmait ma théorie. Mais lorsque je lui parlais de mes besoins quand j’ai quitté l’éducation nationale, il m’a nommé très simplement  ce qu’il faisait de façon bien naturelle dans sa circonscription :

- Quand une enseignante a un bébé, il lui envoie un mail personnel de félicitation. Elles m'ont t"moigné combien elles étaient touchées par cette délicate attention.

-  Quand un enseignant part en retraite, il lui remet un diplôme de départ en retraite personnalisé, mais également une lettre de remer
ciements.

- A chaque fin d’année scolaire, il envoie une lettre à chaque enseignant de sa circonscription où il relève les points forts du travail accompli pendant l’année scolaire et souhaite à chacun (e) des vacances reposantes.

Résultats : Des chaudoudoux à foison, une vraie reconnaissance, une circonscription dynamique qui avance malgré un public parfois difficile, des enseignants reconnaissants et des enfants plus apaisés par les projets et le remplacement de la cascade de violence par la cascade de bienveillance.

 

 

J’avais occulté le fait que c’était d’abord et toujours une histoire d’Hommes et de Femmes et que, malgré le système, chacun avait sa marge de manœuvre, sa part de liberté à prendre, que chacun, où qu’il se situe sur la logique pyramidale de l’éducation nationale, avait sa part d’Humanité à exprimer. Se réfugier derrière le système est une attitude trop « facile ». Gilles, IEN, nous montre que l’Humanité n’est pas réservée aux professeurs au bas de l’échelle du système, mais que des responsables ont aussi une belle part de bienveillance à vivre et que c’est possible. Oui, il subit quelques pressions. Oui, il prend quelques libertés vis à vis des procédures mais oui également il est apprécié des équipes qu’il manage, oui il a de  bons résultats en terme de dynamique des équipes, de progrès des élèves, de bien être tout simplement des personnes. Un inspecteur dont tous les professeurs espèrent une rencontre.

 

2013-01-31-08.07.53.jpgMaintenant, j’espère une rencontre en remontant dans la hiérarchie avec un DASEN qui aura la même humanité à mettre en œuvre.

C’est possible d’Humaniser cette grosse machine : C’est simplement une histoire, une volonté des Hommes et Femmes qui la composent.

 

             Jean-François Laurent

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:38

FCPE.jpg

 

ProgrammeDys24jan13.jpg

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 17:37

ados.jpg

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 11:28

conf-parents-Nice.jpg

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 08:25

droopy-i-m-apie.jpg

 

   Joyeuses fêtes à tous,

    Belles année avec des milliards de chaudoudoux

             Jean-François Laurent

 

         P.S.  Merci à Sam pour le montage

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 08:41


    Comme vous le savez peut-être, j’ai toujours été contre le permis à points dans les établissements scolaires. Le principe de ce permis est le suivant : Vous avez un capital points au départ portant sur la bonne conduite dans l’enceinte de l’établissement scolaire. A chaque transgression de règles repérée et relevée, vous perdez des points, ceci en fonction d’une cotation. A partir d’un seuil restant quand vous perdez des points, le jeune peut être puni par un travail à effectuer, puis ses parents peuvent être convoqués, ensuite le jeune peut  être collé, puis si cela continue, il peut passer en conseil de discipline, renvoyé, etc, jusqu’à l’exclusion définitive. Voici en gros le principe.

Je vous rappelle pourquoi je suis farouchement contre ce système ?

Premièrement, cela ne fonctionne pas avec les élèves qui en ont le plus besoin. Ils perdent très vite leurs points et se retrouvent à la case départ.

Ce système n’apprend aucun comportement nouveau et acceptable par tous pour mieux gérer leurs émotions, leurs pulsions, leurs conflits…

Ce système est fondé sur la crainte et développe le « pas vu pas pris » pas la confiance en soi, l’apprentissage des règles de vie.

 

Mais pourquoi cet article la veille de Noël ?

 

Ce matin, regardant l’émission « Envoyé spécial *» en replay sur France 2, qu’elle ne fut pas ma surprise et mon étonnement. Le reportage visionné portait sur l’entreprise « Foxconn » en Chine, qui produit les célèbres I phone et I pad pour la firme à la pomme.

 

Et là, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre un des chefs d’équipes annoncer aux nouvelles recrues qu’il est établi un permis à points (100 points valables 6 mois) et qu’à chaque fois que le règlement ne sera pas respecté, (« Quand vous n’obéirez pas » l’ouvrier perdra des points. Quand il arrivera à 60 points, il sera licencié. Il faut savoir que ces personnes travaillent, mangent, dorment dans les locaux de l’entreprise qui emploie, si j’ai bien écouté, 1 400 000 personnes. Quand on sait que les réponses apportées par l'entreprise aux suicides d'employés furent la pause de filets anti chutes ainsi que la mise en place d'une hot line...

 

Cela veut bien dire que lorsque nous mettons en place le permis à points dans une école, un collège, nous utilisons le même système que celui repris dans la plus grande entreprise chinoise. Quand on connait les conditions de vie et de travail de ces ouvriers, nous ne pouvons être que surpris, choqués ! Comment éduquons-nous nos enfants en France ?

 

Un clin d’œil pour nos petits précoces, ceux qui « turbulent » qui ont très vite compris la perversité de ce système, ce qui les rend encore plus « instables » par rapport à un système fondamentalement répressif.

 

                Joyeuses fêtes de fin d’année à tous

                                          Jean-François

 

* Foxconn, enquête sur la face cachée d'Apple , envoyé spécial, france 2, émission du 13 /12/2012 à 20 h 45

 

 

Partager cet article

Repost0

Qui Suis- Je ?

  • : Le blog de Jean-François LAURENT
  • : Présentation de mes activités de formateur, conférencier et écrivain dans les domaines de l'éducation : enfants intellectuellement précoces, HPI, EIP, APIE, ainsi que tout ce qui touche l'autorité, la violence, le conflit, les règles dans les établissements scolaires. Me retrouver sur le site : www.jeanfrancoislaurent.com
  • Contact

Classe De Cycle 3