Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 19:17

Bonjour,

     P1040128.jpgLes organisateurs de cette conférence avaient bien fait les choses et dès mon retour, je retrouvais sur ma boîte mail des photos. Merci aux associations "atout précocité" et Remedya.

     C'est devant 80 personnes environ avec une grande diversité, à la fois des parents initiés, non initiés, des professionnels (psychologues, éducateurs, membres de l'Education nationale, autres thérapeutes que c'est déroulé cette conférence qui a duré deux heures et suivi d'un débat riche entre tous les participants.

  Si je reprends la phrase d'un des membres, celle-ci retenait essentiellement deux mots :

Intelligence collective et chaudoudoux

  Une rencontre avec de l'émotion, des échanges riches, une conférence qui parle au coeur, j'espère...

                                             P1040124.jpg

P1040123.jpg

 

P1040125.jpg

 

P1040127.jpg

 

                Jean-François LAURENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 08:18

CONFERENCE * DEBAT

 

LES EMOTIONS DES ENFANTS INTELLECTUELLEMENT PRÉCOCES

« AIDER et COMPRENDRE » VIE QUOTIDIENNE

 

Jean-François Laurent,

Enseignant, formateur, écrivain, conférencier

Dimanche 8 mai 2011
 de 14H00 à 16H30

MONTPELLIER - Quartier Saint Lazare

 

Un enfant intellectuellement précoce est un enfant dont le développement intellectuel est en avance par rapport au développement normal d'un enfant de son âge, et qui présente certaines particularités dans son processus de compréhension et d’apprentissage.

On considère que 5% des élèves sont concernés dont une proportion non négligeable est paradoxalement, en échec scolaire ou personnel susceptible d’hypothéquer toute une vie. Une précocité non identifiée conduit le plus souvent l'enfant à être incompris de sa famille, de ses enseignants et des autres enfants. Sans information ni formation, il est difficile pour les parents et enseignants de repérer les particularités de ces enfants en souffrance. Plus tôt l’enfant sera repéré, plus grandes seront ses chances de s’épanouir. L’objectif étant de leur apporter les réponses adaptées à leurs besoins éducatifs particuliers

A l’issue du débat, Jean-François LAURENT dédicacera les ouvrages dont il est l’auteur : « Be APIE », « Be APIE Junior », « Médiations sous le préau » et «Classes tourbillons, 1 possible » éditions Hommes In Idées.

Site de Mr JF Laurent http://jean-francois.laurent.over-blog.com/

 

Pour toute information ou pour vous préinscrire à la conférence (places limitées)

 

contact@atout-precocite.fr  06 78 92 70 26   contact@remedya.fr ou 06 87 62 62 00

 

Inscription obligatoire – Nombre de places limité

ATOUT PRECOCITE Association loi 1901

REMEDYA Association familiale loi 1901

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 09:43

     Jean-François Laurent sera en conférence ce jeudi 21 avril à 18 heures à la cité scolaire de la Plata à Tarare sur le site du collège Marie Laurencin. (75, route de saint Clément)

      Organisée par la FCPE, Maria Chiésa, infirmière scolaire et en association avec le principal du collège et son équipe, celle-ci portera sur la précocité intellectuelle : Comment reconnaître ces jeunes ? Comment fonctionnent-ils en classe ? A la maison ? Comment travailler ensemble pour leur bien-être et leur réussite ?

Que faire de leurs émotions ? ...

   La conférence est ouverte à tous : parents, enseignants, professionnels...

tarare.jpg

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 08:31

Afficheconf-bourg-EIP.jpg

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 08:31

Bonjour,

   C'est devant une salle pleine que Jean-François Laurent a donné une conférence sur :

    "Etre parent ou enseignant d'un enfant intellectuellement précoce"

007.JPG

organisée par L'ANPEIP des Alpes Maritimes. La conférence s'est ouverte sur un mot d'accueil de son président puis Jean-François Laurent a débuté sa conférence avec un hommage appuyé pour Monique Binda, présente dans la salle, hommage à son oeuvre, son action autour de la précocité intellectuelle depuis de longues années. De nombreux professionnels (professeurs, psychologues...) étaient présents dans la salle avec des parents venus mieux comprendre ces enfants atypiques que J-F Laurent appelle : APIE.


   - Jean-François, alors, cette conférence ?

  - Un peu particulière avec la présence de Madame Binda que je n'avais jamais rencontrée, plaisante et enrichissante parce que je suis sur mes sujets de prédilection.

- Vous pouvez développer ?

- Ma spécificité sur ce sujet de la précocité intellectuelle se situe au carrefour de la famille et de l'école. Je suis à la fois parent, beau-parent et enseignant avec des enfants APIE, des adultes APIE. Le thème de la conférence se situait à ce carrefour. 

002.JPG

- Comment vous situez-vous par rapport à des personnes comme Olivier Revol ou Jeanne Siaud-Facchin ?

- D'abord, ce sont des personnes qui réalisent un magnifique travail, d'excellents conférenciers. Quand je débutais sur le sujet il y a 15 ans, j'ai du aller écouter au moins trois fois Jeanne en conférence. Olivier, j'ai la chance de le connaître. C'est un homme de grande humanité avec une grande maîtrise. Nous avons également un point commun : nous écrivons et publions sur ce sujet avec des angles d'attaque différents. Nous ne sommes pas en concurrence, mais en complémentarité. Il me semble également que nous nous appuyons sur des valeurs communes.

004.JPG

      Ce sont des soignants. Moi, je suis un éducateur. Nous parlons, théorisons, expliquons, racontons au regard de nos parcours bien différents et complémentaires. Moi, je travaille sur les émotions, l'école, la pédagogie, ce qui est du registre de l'autorité. Comment faire avec ces jeunes ? J'essaie d'apporter des pistes de réponse, des éclaircissements.

   - Que disent les personnes qui assistent à vos conférences quand ils ressortent ?

    - Ce que me rapportent les organisateurs ou les témoignages que m'envoient les gens par mail, c'est qu'ils se sentent déculpabilisés. Je leur donne de l'énergie, ils ont des pistes pour mieux comprendre leurs enfants, leurs élèves. Ils se disent qu'ils sont normaux. Certains comprennent mieux leur vie et leurs choix. Quand j'évoque le risque des pervers, certains sont bouleversés. Je ne donne pas de leçons, je me place à côté d'eux et nous voyageons ensemble. Je témoigne de mon expérience. Le public doit passer un bon moment et repartir avec des idées, de l'énergie, de la joie. Je pointe là où "ça gratouille"

 - C'est à dire ?

  - Souvent, on traite de nos enfants pour éviter de parler de nous-mêmes. Comment un APIE vit dans l'intimité, ses souffrances, ses ressources...

   - Vos projets pour la suite ?

    - Je vais continuer ces cycles de conférences. C'est un exercice qui me plaît. D'ici la fin de l'année scolaire, je me déplace à Tarare, Bourg-en-Bresse, Orthez, Montpellier. Je prépare le calendrier de l'année prochaine. Je souhaite prendre du temps d'écriture pour au moins deux autres ouvrages sur le sujet des APIEs.

005.JPG

   - Comment font les personnes qui souhaitent vous contacter ?

   - Elles m'écrivent sur ma boîte mail à

              jean-francois.laurent@hotmail.fr ou par téléphone au 

                   06.11.70.32.24.

  - Pour une conférence, vous visez quel public ?

    - Les associations de parents d'élèves, de parents d'enfants IP, les mairies, les établissements scolaires directement.

    - Tout le monde a -t-il les moyens de faire venir J-F Laurent ?

     - Oui, avec les organisateurs, nous cherchons la possibilité qu'ils puissent redorer leur trésorerie. Ce n'est pas l'argent qui me fait sillonner la France. Si les organisateurs ont des fonds institutionnels ou sont sur fonds propres, démarrent leur association, sont petits ou grands, nous trouverons un engagement gagnant / gagnant. Je veux être accessible à tous et non pas seulement à ceux qui en ont les moyens. Bon... je dois vivre aussi, mais on trouve toujours un bon compromis pour tous.

 

   Merci Jean-François et à bientôt


 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 14:31

 

 
L'AAREIP AIN vous propose

 Vendredi 15 avril à 20h30

"Quelle école  pour les enfants à haut potentiel intellectuel ?"

une conférence de Jean-François Laurent

enseignant, formateur, auteur de « BE APIE »

Entrée libre et gratuite
Lieu :  
amphithéâtre de l'IFSI à Bourg en Bresse
("école d'infirmières", parking hôpital Fleyriat )

P1010436.jpg

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 12:48

Bonjour,

 

    Vous êtes régulièrement à me solliciter afin de connaître le calendrier de mes interventions en conférence. Je vous communique ci-dessous un tableau synthèse qui reprend le thème, le lieu et quand se déroulent ces conférences. au cours du semestre 2011. Il ne fait pas apparaître les formations qui sont en général fermées au public. Pour plus de précisions, n'hésitez pas à me contacter, y compris si vous souhaitez ma présence lors d'une conférence à venir.

300320101168

   

Jean-François  LAURENT
 en conférence

 

Dates

Lieu

Thème

11 février

LYON Notre Dame de l’Assomption école

Quelle autorité en 2011 avec nos jeunes ?

18 février

Canet en Roussillon ANPEIP 66

Précocité intellectuelle

Lundi 14 mars

soirée

Saint Julien les villas (près de Troyes) Auditorium

Autorité violence école… Comment faire ?

Samedi 26 mars

14 h 30

CHAMBERY

Maison des associations, 67 rue saint François de sales

Création d’une école pour enfants précoces. Intervention

Vendredi 1 avril

ANTIBES

ANPEIP  20 h

Précocité intellectuelle

Vendredi 15 avril

20 h 30

Bourg en Bresse

AAREIP

A l’IFSI (hopital Fleyriat)

Précocité intellectuelle et émotions

jeudi 21 avril 18 h

TARARE

collège Marie Laurencin

Première approche de la précocité intellectuelle

Samedi 14 et dimanche 15 mai

ORTHEZ

ANPEIP

Précocité intellectuelle et ateliers d’écriture

Samedi 21 mai après-midi

Montpellier

L’EIP et ses émotions

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 18:21

            Vendredi soir, Jean-François LAURENT s'est rendu tout près de Perpignan. Invité par l'ANPEIP des Pyrénées Orientales à Canet en Roussillon au lycée Rosa Luxemburg, dans un magnifique amphithéâtre, la salle était comble dès 18 heures. Plus de 170 personnes dont 40 % d'enseignants et 60 % de parents assistaient à cette conférence.

 

       Le thème de la soirée s'intitulait : Etre parent ou enseignant d'enfant intellectuellement précoce. Une nouvelle fois, Jean-François Laurent a développé les thèmes qui lui sont chers que sont le rapport de ces personnes aux émotions, pourquoi ces jeunes sont-ils si fragiles et à la fois remplis de ressources ?210520101399.jpg

      Jean-François a beaucoup développé ces deux paramètres que sont le cadre bienveillant et la confiance en soi, clés pour la réussite et le chemin du bonheur de ces jeunes dont le profil est quelquefois bien atypique. Ses propos étaient illustrés de nombreux exemples pris dans sa pratique ainsi que dans les nombreuses rencontres qu’il peut avoir.

     Il nous a parlé sa théorie "du cœur tailladé" et sa lampe d'Aladin qui ont retenu l'attention du public.

      En fin de conférence, les questions ont fusé durant une bonne demi-heure avant que J-F Laurent dédicace ses livres BE APIE et BE APIE Junior.

 Ci-après quelques témoignages touchant sur la conférence de vendredi : 

 

 

Bonjour,
 
Je voulais tout d'abord vous remercier tous les deux au nom de toutes les familles de l'ANPEIP. C'est grâce à des gens comme vous que les choses vont évoluer pour les EIP dans ce département...
 
Cette conférence a eu un succès inespéré :
  • plus de personnes que de places
  • réponses au questionnaire (voir PJ) très positives
  • par mail, nous avons déjà des retours complémentaires dans la même lignée...
Merci encore pour cette belle rencontre.
 
             Bien à vous,
 

 

"Mr Laurent, Juste un petit mail pour saluer personnellement votre démarche positive et votre enthousiasme fédérateur.

La rencontre entre mon enfant et vous, perdurera dans son esprit et dans son cœur car personne n’a su lui faire un si joli compliment. Le regard d’un enfant...  peut traduire aussi de très belles émotions comme ce fut le cas vendredi dernier… Ce soir-là, quelqu'un d'autre que nous ses parents, enfin, a su recevoir ce regard pour l'embellir et c'était vous...

Un regard et un accompagnement pédagogique bienveillant, une profonde empathie pour "ces cœurs tailladés", un cadre sécurisant, la pratique des "chauds doudous" et un enthousiasme communicatif pour ce qui est magique, unique et magnifique en ces enfants, restaurent la confiance et l'estime de soi, apaisent les conflits, les passions et les tensions envahissantes et enfin encouragent à poursuivre le chemin de la vie ensemble, quelques soient nos différences émotionnelles, intellectuelles ou tout simplement humaines.MERCI ENCORE

  Une maman

 

Bonsoir Monsieur Laurent

       Je voulais vous remercier pour l'agréable moment que nous avons passé en votre compagnie lors de cette conférence.

      Educatrice de jeunes enfants en crèche, je suis venue par simple curiosité et j'ai été captivé. Nous avons parfois, même en crèche, des enfants qui nous posent questionnement. Jamais jusqu'à présent je n'avais pensais à une telle possibilité. je pense que mon regard  sera plus aiguisé avec les petits dont je m'occupe.
          Je vous remercie

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 10:52

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur

Les membres de l’Association Nationale Pour les Enfants Intellectuellement Précoces des Pyrénées Orientales et Aude (ANPEIP PO-A) sont heureux de vous convier à la conférence – débat organisée en collaboration avec le lycée Rosa Luxemburg de Canet en Roussillon dans le cadre de ses conférences du mois, permettant, ainsi, une réflexion partagée au sujet de la prise en charge des élèves à besoins particuliers.


«Etre parent ou enseignant

 

d’un enfant dit précoce»


Animée par Jean-François LAURENT

Enseignant, formateur, écrivain, conférencier

Le vendredi 18 février 2011 à 18 h

Lycée Rosa Luxembourg

2 avenue Jean Moulin - Canet en Roussillon


« C'est un enfant dont le développem300320101167ent intellectuel est en avance par rapport au développement normal d'un enfant de son âge, et qui présente certaines particularités dans son processus de compréhension et d’apprentissage. On considère qu’entre 2 et 5% des élèves sont concernés dont environ 30% peuvent être, paradoxalement, en échec scolaire ou personnel susceptible d’hypothéquer toute une vie.

Une précocité non identifiée conduit le plus souvent l'enfant à être incompris de sa famille, de ses enseignants et des autres enfants. Sans information ni formation il est difficile pour les parents et enseignants de repérer les particularités de ces enfants en souffrance.

Plus tôt l’enfant sera repéré, plus grandes seront ses chances de s’épanouir. L’objectif étant de leur apporter les réponses adaptées à leurs besoins éducatifs particuliers »

 

A l’issue du débat, Jean-François LAURENT dédicacera les ouvrages dont il est l’auteur : « Be APIE », « Be APIE Junior », « Médiations sous le préau » et « Classes tourbillons, 1 possible » éditions Hommes In Idées. beapiej

  

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 21:18

  

    Plus je rencontre de personnes adultes, jeunes ou moins jeunes, enfants précoces, souvent ils rencontrent dans leur entourage des pervers. Ces couples : Parents / enfants ou beaux enfants, homme / femme, enseignant / élève, sont trop fréquents pour ne pas être un des risques majeurs des personnes dont le potentiel intellectuel et émotionnel est défini comme étant atypique.


   Pourquoi ce risque ? Que se passe-t-il pour que des APIES attirent des pervers ou vice versa ?

 

    - Souvent une des caractéristiques de l'APIE est son immense gentillesse. Il est repéré par le pervers comme étant une proie potentielle. Il s'en rapproche et le piège dans sa nasse. Le pervers va en profiter à outrance et piéger ainsi la personne.

 

    - Au delà de sa gentillesse proche de la naïveté, l'APIE manque souvent de confiance en lui. Une nouvelle fois, un défaut dans la cuirasse de l'APIE dans laquelle rentre le pervers. il est si facile de voler cette confiance pour faire croire à la victime qu'il ne pense pas correctement et que c'est l'autre qui pense juste... et surtout pour son intérêt personnel au détriment de l'autre qui n'existe que comme proie.

 

      - Un autre élément sur lequel joue le pervers : la culpabilité. Souvent  l'APIE se reproche qu'il n'y ait pas d'eau dans le désert et pense que c'est de sa faute. Le pervers en profite une nouvelle fois et va culpabiliser sa proie jusqu'à plus soif. Il va entretenir cette faille, la creuser et ainsi manipuler la personne visée. Le pervers ne prend jamais sa part de responsabilité, ce n'est jamais de sa faute, c'est toujours la faute d'un autre. Avec un APIE, il est comblé puisque l'APIE prend toutes les responsabilités. Il croit que c'est toujours de sa faute.

 

" J'écoutais une mère parler de sa fille : "Elle était intelligente quand même..." Ce "quand même" est de trop et laisse entendre que sa fille avait bien d'autres défauts et qu'il était bien normal qu'elle soit au moins intelligente"...

 

    ...Une belle-mère dont le gendre fait ses courses : "vous n'avez pas acheté de chocolat  ?... Ce n'est pas grave..." et elle laisse en suspens en relevant ce qui ne va pas...

 

    Pas grave, vous me direz, mais ces mots répétés chaque jour, chaque semaine, chaque année minent progressivement la personne qui ne pourra plus s'en sortir si ce n'est en favorisant une rupture forte, soit par les mots, soit par la distance quand cela est possible.

 

   Mais alors, l'APIE est une victime ?  Il a tendance à régulièrement se placer en victime dès tout petit. Le pervers vient combler un besoin inconscient de l'autre quand celui-ci grandit.


     Une des failles de l'APIE est le manque de défenses. Il ne sait pas se défendre, se respecter et se faire respecter. Il ne s'impose pas parce qu'il pense que l'avis de l'autre est meilleur que le sien, que le sien n'a pas de valeur. Le pervers l'a bien compris et rentre une nouvelle fois dans la forteresse.


 

     Comment peut-il s'en sortir ?


           - Il peut s'en sortir en prenant conscience du risque qu'il court par sa trop grande gentillesse "mal ajustée".

           - Il doit apprendre à mieux se connaître pour mieux se défendre et s'imposer sur ce qui est juste pour lui.

           - Il doit repérer dans son entourge qu'elles sont les personnes qui le blessent souvent, qui l'humilient, le dévalorisent, le dénigrent souvent alors que la personne devrait l'aimer et en prendre soin.

           - Il doit prendre des décisions radicales. On ne compose pas avec les pervers. Ceux-ci n'ont pas d'empathie et n'aiment pas les gens (curieusement, ils aiment les bêtes). On ne peut rien attendre de lui. Il est important de couper tout rapport avec la personne et de ne plus lui permettre de rentrer dans le jardin secret de l'APIE.

          

           Tout dépendra de l'entourage de l'APIE. Va-t-il rencontrer des personnes qui l'aiment pour qui il est et non pour comment je peux l'exploiter ?  L'APIE doit trouver des "frotteurs de lampe" qui l'aideront à ce reconstruire, prendre confiance en lui, en ses qualités...

 

    Le pervers et l'APIE, c'est comme un puzzle où chaque pièce s'ajuste parfaitement. L'APIE ne le sait pas encore, le pervers si !

18012010767.jpg

 

                     Jean-François LAURENT

 

Partager cet article
Repost0

Qui Suis- Je ?

  • : Le blog de Jean-François LAURENT
  • : Présentation de mes activités de formateur, conférencier et écrivain dans les domaines de l'éducation : enfants intellectuellement précoces, HPI, EIP, APIE, ainsi que tout ce qui touche l'autorité, la violence, le conflit, les règles dans les établissements scolaires. Me retrouver sur le site : www.jeanfrancoislaurent.com
  • Contact

Classe De Cycle 3